Serrabonne est une ancienne commune des Pyrénées-Orientales, en France. Elle est aujourd’hui rattachée à la commune de Boule-d’Amont. Un de ces joyaux est le prieuré de Serrabone.

Une situation géographique exceptionnelle

Le prieuré de Serrabone est un illustre exemple de l’architecture romane. Il culmine à quelque 600 mètres d’altitude, sur les contreforts du Massif du Canigou. Il se trouve au milieu des forêts de chênes verts de la vallée du Boulès. Cet écrin naturel met en valeur ce monument religieux majeur de la région de Perpignan.

Il ne se trouve qu’à une heure de route du Relais des Chartreuses. Vous y découvrirez un patrimoine artistique unique et une région splendide à la végétation préservée.

Depuis 1968, Serrabone est ouvert au public. En 2015, l’endroit se visite tous les jours de la semaine de 10 à 18 heures. Il faut noter cependant que l’accès est difficile pour les cars. En amont de la route principale, le chemin se rétrécit rendant le passage vraiment complexe.

L’église Sainte-Marie

Le prieuré de Serrabone date du XIe siècle et est dans le plus pur art roman. Les premiers chanoines occupants du lieu étaient de l’ordre de Saint Augustin.

La première construction du monument présente une seule nef. C’est presque un siècle plus tard que cette église Sainte Marie se verra consacrée. Elle deviendra alors prieuré et verra son architecture se transformer. Elle comporte désormais trois absides et un transept séparant le chœur de la nef.

Un des aspects remarquables de cet édifice vient du contraste dans les matériaux utilisés. Le gris-vert du schiste constituant la nef fait ressortir le marbre rose des sculptures avec acuité. Le cloître et les portails sont délicatement ouvragés d’anges et de représentations symboliques. On ignore cependant le nom de l’artiste qui a pu ciseler ces œuvres d’art uniques.

La tribune

La tribune de marbre rose se situe au centre du vaisseau central. C’est une œuvre rare par son architecture qui offre au regard une forme rectangulaire. Trois arcades composent sa façade, décorée de ciselures sur le thème de l’Apocalypse. Lion, aigle, ange représentant Saint Marc, Saint Jean ou Saint Mathieu, entourent la figure christique. Les thèmes zoomorphiques ont la préférence dans la décoration des chapiteaux.

Le cloître

Il se trouve au sud du prieuré et longe l’église sur environ 9 mètres.Ses arcades donnent sur un ravin. C’est l’endroit idéal pour prendre de superbes photos de la campagne environnante. En effet, le cloître la domine et surplombe également un ravissant jardin.

Les autres sites à visiter

Château de Peyrepertuse en pays cathare, à Duilhac, Aude
Céret, l’art moderne y a son musée
Pirinexus, route à vélo de la Catalogne du Nord à Girona
Abbaye Saint Martin du Canigou, près de Casteil
Abbaye Saint Michel de Cuxa au Codalet, près de Prades
Abbaye Sainte-Marie à Arles-sur-Tech, Pyrénées-Orientales
Eglise de Saint-Génis-des-Fontaines, pyrénées-orientales
Musée des instruments, le MúSIC se visite à Céret
Castelnou, village célèbre des Pyrénées-Orientales
Palais des Rois de Majorque, le tourisme à Perpignan
Fort de Bellegarde, Le Perthus et ses fortifications
Art moderne ou contemporain au musée à Saint-Cyprien
Cloître d’Elne, près de la cathédrale, en Roussillon
Musée Terrus à Elne, art moderne et contemporain
Chapelle Saint-Martin de Fenollar, Pyrénées-Orientales
Centre de sculpture romane Maître de Cabestany
Maison de l’Art Roman à Saint André, Pyrénées-Orientales
Forteresse de Salses-le-Château, Pyrénées-Orientales
Quéribus, château cathare de Cucugnan dans l’aude
Fort Lagarde à Prats-de-Mollo-la-Preste, Pyrénées-Orientales
Musée du liège de Maureillas-las-Illas, près de Céret
Musée centre européen de Préhistoire de Tautavel