Dans le Languedoc-Roussillon, près de Perpignan et de Céret, se trouve un pittoresque village. Il se nomme Maureillas-las-Illas et se trouve à dix minutes environ du Relais des Chartreuses. Vous y trouverez un musée du liège très atypique.

Le musée du liège

L’exploitation du liège était l’activité principale de Maureillas dans les années 1950. Plus de la moitié de la population transformait cette noble matière en bouchons. Depuis, l’activité s’est restreinte sans avoir disparue pour autant.

Datant de 1982, ce musée a été créé par des bouchonniers et des Maureillanais. Le but est de valoriser le chêne-liège, de sa naissance à ses utilisations très variées. Il participe également à la sauvegarder des suberaies des Pyrénées-Orientales.

D’abord accueilli dans une maison du village, il intègre ses locaux actuels en 1991. Des espaces sonorisés présentent la récolte, la transformation et son lien avec l’œnologie. Une cave catalane expose des oeuvres et des objets divers réalisés dans cette matière.

Vous y trouverez une collection de machines et d’outils anciens, unique en France. Des maquettes illustrent les métiers liés à l’industrie du liège. Un bouchon de 2,4 m de haut pour un diamètre de 1,3 m y est exposé. C’est le plus grand qui existe au monde. Parmi les curiosités, vous avez six énormes tonneaux appelés foudres. Ils abritent des expositions d’artistes locaux.

Les utilisations possibles sont multiples, de la viticulture à la mode. On a, bien sûr, les bouchons, meilleur outil oenologique de bouchage des vins. Les panneaux d’isolation sont un autre débouché. On le trouve aussi dans les clarinettes, les vêtements ou les sièges de voiture. Il est également utilisé en bioconstruction.

Maureillas-las-Illas

Maureillas espère développer son attraction locale. Pour cela, elle a noué un partenariat avec le musée de Palafrugell en Catalogne du Sud. Le but est d’arriver à créer un centre d’études et de recherche sur le liège.

La visite dure une heure environ. Elle se termine par une dégustation de Muscat, avec modération, pour ceux qui le veulent. Vous pourrez ensuite profiter de balades en forêt ou visiter les autres lieux intéressants du village.

Les autres sites à visiter

Château de Peyrepertuse en pays cathare, à Duilhac, Aude
Céret, l’art moderne y a son musée
Pirinexus, route à vélo de la Catalogne du Nord à Girona
Abbaye Saint Martin du Canigou, près de Casteil
Abbaye Saint Michel de Cuxa au Codalet, près de Prades
Prieuré de Serrabone à Boule d’Amont, commune de Serrabonne
Abbaye Sainte-Marie à Arles-sur-Tech, Pyrénées-Orientales
Eglise de Saint-Génis-des-Fontaines, pyrénées-orientales
Musée des instruments, le MúSIC se visite à Céret
Castelnou, village célèbre des Pyrénées-Orientales
Palais des Rois de Majorque, le tourisme à Perpignan
Fort de Bellegarde, Le Perthus et ses fortifications
Art moderne ou contemporain au musée à Saint-Cyprien
Cloître d’Elne, près de la cathédrale, en Roussillon
Musée Terrus à Elne, art moderne et contemporain
Chapelle Saint-Martin de Fenollar, Pyrénées-Orientales
Centre de sculpture romane Maître de Cabestany
Maison de l’Art Roman à Saint André, Pyrénées-Orientales
Forteresse de Salses-le-Château, Pyrénées-Orientales
Quéribus, château cathare de Cucugnan dans l’aude
Fort Lagarde à Prats-de-Mollo-la-Preste, Pyrénées-Orientales
Musée centre européen de Préhistoire de Tautavel