De l’hôtel, Collioure vous tend les bras.

Par sa position centrale, le Relais des Chartreuses vous offre une multitude de possibilités d’escapades, dans un rayon de quelques kilomètres seulement. Vous auriez pu allez à Figueras ou à Gérone, à Céret ou à Perpignan, à Argelès sur mer ou à Banyuls, mais non, aujourd’hui vous avez décidé d’aller à Collioure et vous avez raison ! Les autres destinations attendront. Ce sera pour demain ou pour après demain, et si on n’a pas assez de temps pour tout voir, on reviendra.

En attendant, revenons à Collioure. Ou plutôt allons-y puisque c’est là que vous avez décidé d’aller.

I love Collioure

Ah ! CollioureCollioure, c’est la plus belle des villes des Pyrénées Orientales ayant les pieds dans l’eau,  la pépite de la côte rocheuse, c’est l’endroit où il faut absolument emmener promener son appareil photo, c’est notre mont Saint Michel, notre st Malo, notre st Tropez à nous, c’est à voir absolument en été comme en automne ou par une belle journée d’hiver, c’est là qu’on voudrait mourir si l’on ne meurt pas à Naples ou sur scène, mais c’est encore mieux d’y passer quelques heures lors d’un week-end ou pendant ses vacances. C’est aussi là où le soleil passe la quasi-totalité de ses journées, c’est vous dire, avant de d’aller se coucher gentiment derrière les Albères.

Autant dire qu’on peut passer à côté de presque tout dans la vie, sauf de Collioure. Hôtels, restaurants, boutiques souvenirs, glaciers, promenades en mer, Collioure n’échappe pas aux recettes élémentaires qui font d’une station balnéaire, une station balnéaire. Mais il y a autre chose. Un charme indéfinissable, une personnalité, une ambiance. Avec ses ruelles en escaliers, ses bougainvilliers vertigineux, ses maisons multicolores, sa plage familiale, sans parler ou très brièvement seulement de ses ateliers de peintres, ses vignes autour, inaccessibles à quelque engin que ce soit, son vin AOP et son château royal  composé de plusieurs édifices superposés ou juxtaposés. Château si convoité, par Hannibal, Pompée et tant d’autres avant que Vauban se charge de la faire fortifier, de même que son église elle aussi re-designée par le même Vauban, et qui a la particularité d’avoir un ancien phare en guise de clocher, et des latrines en briques rouge sur son flanc sud.

Hôtel +  Collioure : un choix judicieux ?

Précisons avant tout que Collioure est une ville pour piétons. Mieux, une ville faite pour les gens qui n’ont pas de voiture. D’abord parce que la ville, toute petite, s’apprécie mieux à pieds. Et surtout parce qu’il n’est jamais aisé d’y stationner. La spécialité du parking central accolé au château, étant d’afficher complet 17 heures sur 24 en pleine saison. Quant à ceux qui voudraient y séjourner plusieurs jours, les tarifs de stationnement ont tôt fait de doubler le prix de la nuitée dans l’un des hôtels du centre-ville dépourvus pour la plupart de parking privé. Sauf à vouloir se garer à l’extérieur de la ville, direction la corniche, d’où une navette gratuite vous prendra pour vous ramener en ville ou jusqu’à votre hôtel. Collioure, ça se mérite un tant soit peu. Bien sûr, ce point de vue est totalement subjectif. Comment pourrait-il en être autrement ?

Voilà. On pourrait sûrement en parler plus longuement, mais Collioure est une ville qui se vit, qui se ressent, qui vous apprivoise instantanément et qui vous séduira bien au-delà de l’énumération exhaustive de ses charmes ou monuments historiques.