Le village de Salses-le-Château tire son nom de son château et de sources magnésiennes dites salées. Il se situe dans les Pyrénées-Orientales, non loin de Perpignan. Il est à une quarantaine de kilomètres du Relais des Chartreuses.

La forteresse de Salses

Le village est en grande partie occupé par un étang. Pour autant, un site incontournable est son fort appelé forteresse de Salses.

Cet ouvrage militaire espagnol remplace le château initial détruit en 1496 lors d’un siège. Conçu par Francisco Ramiro Lopez, sa construction commença l’année suivante. Ferdinand II d’Aragon, dit le Catholique, voulait empêcher les Français d’entrer en Roussillon.

Son emplacement fut choisi pour la proximité de sources abondantes. De plus, son architecture mêle deux styles très différents : fortification médiévale et tracé à l’italienne. Ce monument a ainsi résisté à de nombreux assauts au fil des siècles.

Son premier siège par l’armée française eut lieu en 1503. Ensuite, il fut pris en 1639 et repris en 1640. Sa conquête définitive par la France se fit en 1642. Elle fut entérinée en 1659 par le traité des Pyrénées. Cette forteresse de Salses perd alors de son intérêt stratégique, la frontière ayant été déplacée.

Plan de défense

Les murs du fort de Salses présentent une épaisseur de près de 10 mètres. Ils sont enfouis dans le sol sur une bonne profondeur. Ils représentent un rectangle de 115 x 90 m. Dans chaque angle, une tour d’artillerie est dotée de gaines verticales. Destinées à la ventilation de l’endroit, elles permettaient aussi une parfaite communication acoustique.

Deux grandes parties sont séparées par un large fossé doublé d’une courtine à éperon.

La première partie, appelée partie commune, est située à l’est. Elle comprend la place d’armes en son centre. Celle-ci est entourée des logements de la troupe, des écuries et de la chapelle.

La seconde partie, appelée le réduit, est accessible depuis la première. Le seul accès se fait par un pont-levis. Elle abrite les magasins, les cuisines, la prison et la salle des gardes.

Elle abrite également le service des eaux et le donjon appelé tour de l’hommage. Celui-ci culmine à 20 m et sert de poste de commandement et de logement du gouverneur.

Une visite vous fera apprécier ce type de monuments d’un autre siècle.

Forteresse de Salses : site officiel :

Les autres sites à visiter

Château de Peyrepertuse en pays cathare, à Duilhac, Aude
Céret, l’art moderne y a son musée
Pirinexus, route à vélo de la Catalogne du Nord à Girona
Abbaye Saint Martin du Canigou, près de Casteil
Abbaye Saint Michel de Cuxa au Codalet, près de Prades
Prieuré de Serrabone à Boule d’Amont, commune de Serrabonne
Abbaye Sainte-Marie à Arles-sur-Tech, Pyrénées-Orientales
Eglise de Saint-Génis-des-Fontaines, pyrénées-orientales
Musée des instruments, le MúSIC se visite à Céret
Castelnou, village célèbre des Pyrénées-Orientales
Palais des Rois de Majorque, le tourisme à Perpignan
Fort de Bellegarde, Le Perthus et ses fortifications
Art moderne ou contemporain au musée à Saint-Cyprien
Cloître d’Elne, près de la cathédrale, en Roussillon
Musée Terrus à Elne, art moderne et contemporain
Chapelle Saint-Martin de Fenollar, Pyrénées-Orientales
Centre de sculpture romane Maître de Cabestany
Maison de l’Art Roman à Saint André, Pyrénées-Orientales
Quéribus, château cathare de Cucugnan dans l’aude
Fort Lagarde à Prats-de-Mollo-la-Preste, Pyrénées-Orientales
Musée du liège de Maureillas-las-Illas, près de Céret
Musée centre européen de Préhistoire de Tautavel